Un droit inaltérable ou un droit inaliénable ?

La Phare n°168, le bulletin d'information de la ville de Saint-Quay-Portrieux consacre son éditorial à la mer et à son droit d'accès inaltérable. Un ami blogueur a relevé l'incongruité du mot inaltérable et m'en a fait part. Inaliénable serait plus pertinent selon lui. Je le pensais aussi, et un ami linguiste me l'a confirmé. Cependant, une recherche "Google" sur les expressions "droit inaltérable" et "droit inaliénable" donne 2 430 000 résultats pour la première et 646 000 pour la seconde.
Ma conviction vacille. Le droit d'accès à la mer est-il inaltérable ou inaliénable ? Vos avis sont les bienvenus.

Saint-Quay-Portrieux : une autoroute dans la ville.

2014-07-21 20.41.43S
Mais non, ce n'est pas une autoroute, mais la route départementale 786 photographiée en fin d'après-midi, lundi 21 juillet 2014 au droit du moulin Saint-Michel. En médaillon sur la photo (cliquer pour agrandir), on distingue une jeune fille traversant les voies.

De nombreux Quinocéens appellent encore "Nationale" la route "Départementale" n°786. Cette route a été déclassée par arrêté interministériel du 22 décembre 1972, avec effet au 1er janvier 1973, en même temps que 53 000 km d'autres routes nationales.

La route "Départementale" 786 dans sa traversée de notre commune se divise en deux tronçons de caractéristiques différentes :

Le premier tronçon, d'une longueur de 290 mètres, entre la limite d'Etables sur mer et le rond point de la France Libre est classé en agglomération et limité à 50 km/h. L'infrastructure a été classée le 13 mars 2003 par le préfet au niveau 4 en matière de bruit, ce qui signifie que la largeur du secteur affecté par le bruit est de 30 mètres de part et d'autre de la route*.

Le second tronçon, du rond-point de la France Libre au rond point de Kertugal est classé hors agglomération et la vitesse autorisée est de 90 km/h. L'infrastructure est classée au niveau 3 en matière de bruit, ce qui signifie que la largeur du secteur affecté par le bruit est de 100 mètres de part et d'autre de la route*.

(*) la distance étant comptée à partir du bord extérieur de la chaussée.

Entre le rond-point de la France Libre et le rond-point de Kertugal, sur une distance d'exactement 2 kilomètres, la D786 est traversée par 7 voies, routières ou piétonnes, soit une intersection tous les 250 mètres.

Deux lieux sont particulièrement dangereux :

Au droit du moulin Saint-Michel (photo), le cheminement des piétons entre la rue des Roches Olive et la rue du moulin Saint-Michel. L'itinéraire est emprunté notamment par les habitants des quartiers Saint-Michel, Ruello (lotissements du grand Pré et du clos du Roy) qui se rendent à pied au centre de Saint-Quay, en contournant le tertre Saint-Michel, et par les visiteurs du Moulin Saint-Michel lors des fêtes et animations. La traversée de la D786 à cet endroit-là est particulièrement dangereuse : il n'y a pas d'indication de la traversée de piétons, pas de marquage au sol, pas de limitation de vitesse ponctuelle, et comme la section comporte deux fois deux voies avec des chaussées séparées, les automobilistes en profitent pour dépasser largement la vitesse autorisée de 90km/h, surtout lorsqu'ils effectuent le dépassement d'un autre véhicule.

Le carrefour dit des Prés Mario, où outre la D786, 4 voies convergent : la rue de Bel-Air, la rue des Landes, la rue de la Croix Tomelot et la rue de la Garenne. Le croisement des véhicules automobiles est d'autant plus dangereux qu'à aucun moment il n'est signalé qu'en empruntant ou en traversant la D786, on quitte l'agglomération et donc la zone limitée à 50 km/h : réglementairement, des panneaux de fin d'agglomération devraient être disposés à chaque entrée sur la D786, comme des panneaux d'entrée d'agglomération devraient être placés en sortie de route.

Ainsi, un automobiliste, venant de Plouha, qui pénètre sur le territoire communal par le rond-point de Kertugal et tourne ensuite à gauche rue de Bel Air, ne rencontrera à aucun moment de panneau lui signalant qu'il est à Saint-Quay-Portrieux, en agglomération.

Au carrefour des prés Mario, les piétons ne sont pas beaucoup mieux lotis : un passage piétons existe bien, mais les marquages au sol sont presque complètement effacées.

On ne compte plus le nombre d'accidents mortels d'animaux domestiques ayant traversé ou longé la chaussée et pas seulement : en avril dernier, alors qu'il réparait sa clôture située en limite de la route, un Quinocéen a été happé par un camion et a été victime de plusieurs fractures après avoir été traîné sur une distance de 20 mètres. J'ai eu connaissance de cet accident parce que je connais personnellement la victime, mais ce n'est peut-être pas le seul accidenté, vos témoignages sont les bienvenus. Une victime parmi tant d'autres qui témoigne du caractère particulièrement accidentogène de cette voie et en particulier l'été lorsque de nombreux touristes traversent la départementale avec enfants, poussettes, matériel de plage pour se rendre à la plage depuis le quartier Saint-Michel, ou pour aller visiter le moulin.

Mais la vitesse excessive sur ce tronçon de voie urbaine a d'autres effets néfastes pour notre commune et pour ses habitants : la nuisance sonore et ses conséquences. La D786 coupe Saint-Quay-Portrieux en deux, certains parlent avec un soupçon de dédain de ceux qui habitent “de l'autre côté de la nationale”. C'est un peu notre “mur de Berlin”. Les règles d'urbanisme et de bruit font que, tant que cette portion de voie restera classée hors agglomération, les terrains jouxtant la voie demeureront inconstructibles. C'est au détriment du rapprochement entre les habitants demeurant de part et d'autre de cette voie.

Les municipalités précédentes ont pris conscience du problème, des aménagements ont déjà été réalisés, comme le double rond-point de Kertugal qui a permis de ralentir la vitesse des véhicules entrant dans Saint-Quay-Portrieux. Un rond-point a été projeté par les municipalités Lambotte puis Blanc, mais le projet a été abandonné en raison de son coût et de la nécessité de procéder à des expropriations d'habitations.

La nouvelle équipe municipale est consciente des risques, et connaissant les hommes qui travaillent sur le dossier, je ne doute pas que des solutions congrues seront trouvées et mises en oeuvre.

Parmi les solutions, je vois le classement en agglomération* de ce tronçon de route, ce qui aurait pour effet de limiter la vitesse à 50km/h (quitte à autoriser ponctuellement une vitesse de 70km/h), ou la limitation à 70km/h en conservant le classement hors agglomération, l'installation d'un passage protégé au droit du moulin Saint-Michel et l'amélioration de la visibilité de celui des Prés Mario.

(*) D'après l'article R411-2 du code de la route, c'est le Maire qui fixe par arrêté les limites d'agglomération, cependant une telle décision ne peut être prise sans concertation avec la communauté de communes, le conseil général et la préfecture.

D'autres solutions existent, plus ou moins onéreuses et plus ou moins difficiles à mettre en oeuvre, comme des rond-points, des passages souterrains, des radars pédagogiques ou punitifs, des ralentisseurs de types bandes sonores aux abords des intersections, des passages piétons surélevés, etc.

Quel que soit le procédé, j'ai la conviction qu'il faut agir sans délai, pour prévenir d'autres accidents de personnes, c'est la raison pour laquelle je publie cet article. Je précise que je m'exprime ici en tant que citoyen et non en tant qu'élu, que je ne cherche à exercer de pression sur personne et que cet article n'engage que ma propre responsabilité. S'il comporte des erreurs ou des omissions, je remercie d'avance mes lecteurs de me les signaler. Hormis la photo, toutes les informations proviennent de recherches personnelles sur internet.

Pièces citées et autres documents utiles :
Arrêté interministériel du 22 décembre 1972
Arrêté de classement sonore Saint-Quay-Portrieux (lire le pénultième alinéa page 1)
Classement des voies bruyantes
Limitations de vitesse et panneaux d'agglomération (voir en particulier la page 11)
Fiche 50 km/h en agglomération
Circulaire d'application du décret du 29 novembre 1990 (limitations de vitesse)

Half a ton, twice the fun !

[Communiqué de presse de Benjamin Godefroid]

Troisième journée de la Half Ton Classics Cup 2014 - SAINT-QUAY PORT D'ARMOR

Ce matin, les quelques 150 concurrents de cette Half Ton Classics Cup 2014 - Saint-Quay Port d'Armor ont effectué deux parcours "banane" de 5 milles chacun avant d'attaquer, en début d'après-midi, un petit parcours côtier de 13 milles autours des îles Saint-Quay avec, pour marques à contourner, la Madeux , les Hors, Caffa et la Roselière. Les 5e, 6e et 7e manches ont donc été validées.
Les conditions météo étaient quasiment identiques à celles d'hier : 15 à 18 nœuds de vent de nord-ouest, un léger clapot, plus soutenu vers la Madeux.

Half Ton Cup

3203446_orig[D'après un communiqué de presse de Benjamin Godefroid]

Deuxième journée de la Half Ton Cup, la 7ème édition de la fameuse régate internationale qui se déroule pour la première fois à Saint-Quay-Portrieux.

A l'occasion, Karine Georgel a réalisé une très belle affiche.

Aujourd'hui un parcours de près de 50 miles : route vers Bréhat puis contournement des îles par le sud puis par l'ouest et le nord avant de retourner sur Saint-Quay-Portrieux. Soit près de 38 miles en route directe mais, au moins 50 miles avec les louvoiements.

DSC_0080 - CopieLes conditions météo étaient superbes : vent de nord-ouest de 15 à 20 nœuds, creux d'environ 50 cm et courant portants au large à l'aller. Aussi les équipages qui ont pris l'option de s'éloigner des côtes au début de l'épreuve ont pris un net avantage sur les autres. Le retour s'est fait au portant, sous spi : la vue de cette armada aux voiles gonflées était splendide.

A 16h20, Swuzzlebubble passait la ligne d'arrivée en premier, suivi, 9 minutes plus tard, de Brittany Drizzle puis de Général Tapioca. 5 à 7 nœuds de moyenne à l'aller et 7 à 8 nœuds au retour, avec des pointes à 12 ou 13 nœuds et de belles phases de surf sur la fin du parcours puisque le courant et la houle étaient favorables.

Les équipes s'affronteront à nouveau jeudi pour la troisième journée consécutive sur le plan d'eau de Saint-Quay-Portrieux. Les épreuves finales se dérouleront vendredi matin et le classement final sera communiqué vendredi en fin d'après-midi. Tout devrait se jouer entre Peter Morton, skipper de Swuzzlebubble et Bernard Fournier le Ray, skipper de Brittany Drizzle.

Contacts :
Presse francophone : Benjamin Godefroid - 06 13 68 20 87 - benjamingodefroid@gmail.com
English press : Fiona Brown - fiona.brown@fionabrown.com
Sport Nautique de Saint-Quay-Portrieux (SNSQP) : François Coudray - 06 72 98 04 52 - sport-nautique-st-quay@wanadoo.fr - http://snsqp.weebly.com
English website : http://halftonclassiccup.wordpress.com/ Half a ton. Twice the fun !

Die Deutsche Fußballnationalmannschaft

Mannschaft7:1 gegen Brasilien !
Ce n'est pas la première fois que l'équipe nationale d'Allemagne remporte un match avec autant d'écart de buts, rappelons le match de consolation Allemagne Russie, lors des jeux olympiques de Stockolm en 1912, où l'Allemagne infligea 16 buts à zéro à la Russie.
Nous appelons l'équipe nationale de football allemande “la Mannschaft”, mais n'oublions pas que ce mot signifie seulement “équipe”, le nom complet est formé de la combinaison de 5 mots, comme c'est d'usage en allemand : “Fuß Ball national Mann schaft” et signifie “équipe nationale de football”.
En Allemagne on la surnomme également : Nationalelf (Onze national), DFB*-Elf (Onze DFB), DFB*-Auswahl (Sélection DFB), Deutsche Elf (Onze allemand), et aussi Die Mannschaft (l'équipe).
(*) La DFB (Deutschen Fußball-Bund) est la fédération allemande de football.

Le match de finale, Allemagne - Argentine, le 13 juillet, sera diffusé sur un écran géant, quai Richet.

Les nouvelles intercommunalités

Gérard Derouin, secrétaire général de la préfecture des côtes d'armor et sous-préfet de Saint-Brieuc, lors de sa visite à Saint-Quay-Portrieux, mercredi 2 juillet, a abordé avec Thierry Simeliere les enjeux des nouvelles intercommunalités : le gouvernement a en effet décidé que les communautés de communes devraient regrouper au moins 20 000 habitants, ce qui n'est pas le cas de notre communauté de communes du Sud-Goëlo, qui n'en compte que 15 000.
Se pose ainsi la question de savoir avec qui nous allons fusionner. Thierry Simeliere souhaite un rapprochement avec l'agglomération Briochine, bien qu'il n'ait jamais prononcé le mot de fusion.
Ce faisant, il est le premier à ouvrir le débat.
Un débat intéressant, parceque notre communauté de communes fait partie du pays de Saint-Brieuc, en pays Gallo, mais jouxte le pays de Guingamp, bretonnant, la frontière s'étant figée depuis des siècles, aux confins de ces deux territoires.
Jusqu'à présent on évoquait une fusion avec la communauté de communes de Lanvollon-Plouha, ce qui aurait pour effet de faire sortir notre communauté de communes du pays de Saint-Brieuc et la rattacher au pays de Guingamp.
L'enjeu n'est pas sans rappeler le projet de réduction du nombre des régions et la fusion des régions Bretagne et Pays de Loire.
Un beau débat démocratique en perspective...
comcom
En vert sur la carte, le pays de Saint-Brieuc, en rose le pays de Guingamp.

Liens :

blog municipal

blog de michel

Alain Cadec président de la pêche européenne

Alain CadecAlain Cadec (UMP), conseiller général des Côtes-d’Armor et député européen, vient d'être élu président de la commission de la pêche du Parlement européen.

Une excellente nouvelle pour les pêcheurs costarmoricains, et notamment ceux de Saint-Quay-Portrieux!

D'autant plus qu'Alain Cadec entretient d'excellentes relations avec Thierry Simeliere. Rappelons que tous deux ont été adjoints à Saint-Brieuc, élus sur la liste menée par Bruno Joncour.

Les 7 ans du Casino

Le 7 juillet 2007 (7/7/7), c'était l'inauguration du nouveau Casino de Saint-Quay-Portrieux, par son maire, Gérard Lambotte.

annif-2014

Ce 7 juillet 2014, le Casino célébrait son septième anniversaire et avait invité les Quinocéens à une soirée Brésilienne avec Champagne et buffet gratuit. La soirée a connu un grand succès, Gérard Lambotte était présent et en pleine forme, ainsi que le maire de Saint-Quay-Portrieux, Thierry Simeliere, qui a participé à l'événement avec la nouvelle équipe municipale. Merci au Casino et à son directeur, Denis Morel, pour cette fête réussie.