H–C≡N et le FN

Le sujet des chambres à gaz et des fours crématoires est très lié au Front National, rappelons le jeu de mot oiseux du Menhir, “Durafour Crématoire”, la négation du génocide par certains intellectuels comme Robert Faurisson et la mise en doute de l’utilisation du Zyklon B dans les chambres à gaz par Jean-François Jalkh, ce qui lui a coûté sa nomination au poste de président du Front National.

Répondant aux questions de la chercheuse Magali Boumaza, le 14 avril 2000, Jean-François Jalkh évoquait ainsi les chambres à gaz : “Je considère que d’un point de vue technique il est impossible, je dis bien impossible de l’utiliser dans des  exterminations de masse. Pourquoi? Parce qu’il faut plusieurs jours avant de décontaminer un local où l’on a utilisé du Zyklon B.”

Jean-François Jalkh nie avoir tenu de tels propos, mais Magali Boumaza affirme détenir l’enregistrement qui le prouve.

Mais qu’est donc le Zyklon B ?

Le gaz mortel utilisé dans les chambres à gaz du IIIème Reich était du cyanure d’hydrogène, un composé très simple formé d’un atome de carbone lié à un atome d’hydrogène et à un atome d’azote de formule chimique H–C≡N. Le cyanure d’hydrogène était autrefois nommé acide prussique, un nom qui résonne étrangement…

A température ambiante, le cyanure d’hydrogène est un liquide, mais il est très volatil puisqu’il bout à seulement 26°. Aussi les Allemands avaient choisi de le conditionner en le faisant absorber par un substrat, une terre de silice très fine, et de le commercialiser sous le nom de Zyklon B.

De 1941 à 1944, dans son usine chimique de l’Oise, l’ancien groupe français Ugine a produit des quantités massives de Zyklon B. Cette production, qui a atteint jusqu’à 37 tonnes par mois en 1944, était destinée à l’Allemagne à des fins exclusivement militaires. Le zyklon B est à l’origine un désinfectant, il a continué à être utilisé en France jusqu’en 1997 pour la désinsectisation de locaux de stockage.

Les Allemands utilisaient les néologismes judenrein (inventé par un entraîneur de foot autrichien qui se flattait d’avoir une équipe sans juif), et judenfrei, qui signifient sans juif, mais avec une connotation particulièrement odieuse car rein fait penser au mot reiniger (nettoyant, comme Monsieur Propre) et frei aux mots salzfrei (sans sel) ou bleifrei (sans plomb), comme si le juif n’était pas un humain mais un composé chimique.

Dans les chambres à gaz, le Zyklon B était chauffé, et dés qu’il atteignait une température de 27°, il commençait à libérer du cyanure d’hydrogène gazeux. Ce gaz étant très volatil, son évacuation (par système de ventilation dans les chambres à gaz souterraines ou ventilation naturelle par courants d’air) était suffisamment rapide pour permettre plusieurs opérations de gazage par jour, et l’affirmation de Jean-François Jalkh ne tient pas.

Les négationnistes insistent beaucoup sur le fait qu’on n’a pas retrouvé de plans des chambres à gaz dans les archives allemandes, et soulèvent tout un tas de questions sur les capacités de ces chambres et le nombre de morts. D’autres négationnistes soutiennent mordicus qu’aucun avion ne s’est écrasé sur le Pentagone le 11 septembre 2001 et que l’homme n’a jamais marché sur la lune…

Pour qui voteront “les gens” de Mélenchon ?

Jean-Luc Mélenchon a consulté “les gens”, ses “insoumis”, en leur envoyant par mail un questionnaire en ligne sur leurs intentions de vote au deuxième tour. Le choix de réponse se limitait à : 1) vote blanc ou nul 2) vote Macron 3) abstention, il était bien précisé que l’option Le Pen ne faisait pas partie des réponses autorisées. Pas très démocratique comme consultation, surtout quand on sait que 20% des électeurs de Jean-Luc Mélenchon au premier tour envisagent de voter pour Marine Le Pen au deuxième tour.

Saint-Quay-Portrieux se cherche un slogan

Après avoir changé son logo, la ville de Saint-Quay-Portrieux va changer sa devise, “concentré de Bretagne”, ça faisait un peu trop Panzani, ça n’était pas original (plusieurs communes bretonnes l’ont déjà adopté), ça ne faisait pas assez rêver et surtout c’était un peu ringard, aussi le maire a fait appel aux bonnes volontés pour proposer un nouveau slogan. Si on m’avait demandé, j’aurais proposé :
Saint-Quay-Portrieux, le Bonheur des Vieux”, un slogan qui rime bien et qui colle à la réalité, mais si j’avais été sympa, j’aurais proposé : “Quay West”, un clin d’œil à la célèbre station de Floride au bout de l’archipel  des “keys”, un rappel du nom (Quay) et de sa position (West) à l’Ouest de la France. Mais on ne m’a pas demandé. On va verra bien de quoi les élites municipales vont accoucher. Vu le logo, on peut s’attendre au pire, mais comme dit le proverbe, le pire n’est pas certain.

Whirlpool, un tournant de la campagne

2002-2017, le Front National au deuxième tour des élections présidentielles. Un séisme il y a quinze ans, un événement attendu en 2017.
– En 2002, la classe politique, tous partis confondus (ou presque) se mobilise pour “faire barrage au Front National” et Jacques Chirac, qui avait recueilli moins de voix au premier tour de 2002 que François Fillon au premier tour de 2017, l’emporte avec 82,21 % de voix au second tour et mène pendant deux mandats une politique désastreuse, sauf en politique étrangère, grâce à Dominique de Villepin.
– En 2017, le paysage a changé, le Front National a été dédiabolisé depuis la reprise du fonds de commerce de Jean-Marie Le Pen par sa fille Marine en 2011 et surtout depuis l’éviction du Menhir 2015, et on voit bien que ceux qui se mobilisent aujourd’hui en faveur d’Emmanuel Macron cherchent plus à obtenir des postes ou à conforter leur image qu’à faire barrage au parti “nauséabond”.
– En 2012 le Front National représentait les racistes, les colonialistes, les pétainistes et certains riches.
– En 2012 le Front National se targue de défendre les ouvriers, les faibles et les opprimés.
Marine Le Pen a joué un bon tour à Emmanuel Macron en allant à l’improviste (mais se sachant soutenue par ses militants) rencontrer les ouvriers de Whirlpool, mais son concurrent a fait preuve de courage en affrontant les mêmes ouvriers a priori hostiles et en défendant ses positions sans concession. De belles luttes ouvrières en perspective…
On assiste bien à un redécoupage du paysage politique : une ligne de fracture qui n’est plus gauche droite, mais grandes villes contre campagnes, France de l’Ouest contre France de l’Est, CSP+ contre gens modestes, le résultat de l’élection ne fait aucun doute, mais le score de Marine Le Pen mesurera le degré d’insatisfaction des laissés pour compte de la république.

En Marche se donne les moyens de gagner

En Marche se donne les moyens de remporter le second tour de l’élection présidentielle. Ainsi un dispositif est mis en place pour permettre aux électeurs absents de donner une procuration à un électeur d’En Marche au deuxième tour, un parti bien huilé et plus actif sur internet que les autres partis, y compris La France Insoumise silencieux depuis le 23 avril. Ci-dessous la lettre aux abonnés que j’ai reçue d’En Marche :

Logo En Marche

Bonjour,

Ce résultat du 1er tour, c’est le vôtre. Nous tenions une nouvelle fois à vous remercier pour votre engagement à nos côtés. C’est vous qui avez rendu tout cela possible.

Le 7 mai, chaque voix comptera.
Un grand défi nous attend dans deux semaines : faire gagner Emmanuel Macron le plus largement possible, pour l’image de la France dans le monde et pour éviter que le parti du Front National ne s’installe encore plus dans nos territoires.

Le week-end du vote est un week-end prolongé.
Beaucoup de personnes pourraient être tentées de s’abstenir ou de ne pas prendre le temps de faire les démarches de procuration, pensant que le résultat est connu à l’avance.
Rien n’est fait. Dès aujourd’hui, faites les démarches pour vos procurations.

➡️ Vous êtes là le jour du vote ? Prenez une procuration.
➡️ Vous n’êtes pas là ? Donnez votre procuration à un proche ou à un sympathisant d’En Marche.
Rendez-vous sur en-marche.fr/procuration pour faire toutes les démarches.

Diffusez ce message par e-mail, SMS, WhatsApp, Facebook ou autre pour faire gagner Emmanuel Macron !

A bientôt.

L’équipe d’En Marche !

Cet article comporte plusieurs liens pour donner une procuration à un adhérent d’En Marche, par équité, si vous voulez donner votre procuration à un électeur du Front National, contactez votre fédération locale, vous trouverez ses coordonnées ici :
http://www.frontnational.com/federations-front-national/

25 Avril 1953 : la découverte de l’ADN

Sympa de la part de Google de me souhaiter mon anniversaire. Je suis né le 25 avril 1953, le jour de la révélation par Watson et Crick de la structure du “deoxyribose nucleic acid” ou DNA. Il a été renommé plus tard deoxyribonucleic acid, mais l’abréviation DNA est restée. En français, on a adopté la traduction acide désoxyribonucléique et ADN.

Le 25 avril 1953, le biologiste américain James Dewey Watson (24 ans) et le physicien britannique Francis Crick (36 ans) publient une lettre d’à peine plus d’une page intitulée “A Structure for Deoxyribose Nucleic Acid” illustrée d’une figure de la structure en double hélice de l’ADN.

Watson et Crick décrivent pour la première fois la structure de la molécule d’ADN (acide désoxyribonucléique), support du patrimoine génétique de tous les êtres vivants.

C’est une étape clé dans le très long processus de recherche sur la transmission de la vie. C’est aussi le début d’une nouvelle révolution scientifique, avec le décollage du génie génétique et de la biologie moléculaire.

“C’était simple ; on pouvait exposer cette idée à n’importe qui, il n’était pas nécessaire d’être un génie pour comprendre le mode de réplication du matériel génétique”, écrira plus tard James Dewey Watson, avec le souci de démystifier la recherche scientifique (La double hélice, 1968).

Bilan du premier tour des présidentielles

Pas de surprise dimanche à 20 heures lors de l’annonce des premières estimations. L’ordre des six premiers candidats est celui annoncé par le sondage Présitrack 2017.

J’ai de la sympathie pour Benoît Hamon, il ne méritait pas une telle déroute, il a payé trop cher sa fronde, il a essayé de faire une candidature commune avec Mélenchon, ça n’a pas marché, mais il a été fair-play en se positionnant en faveur d’Emmanuel Macron.

Le score élevé de Jean-Luc Mélenchon prouve qu’il est porteur d’un mouvement d’opinion qui comptera dans la vie politique,  mais il s’est montré mauvais perdant en tardant à accepter les résultats.

François Fillon a fait un bon score malgré ses casseroles, il a reconnu être le seul responsable de sa défaite, mais il a déçu une partie de son électorat en disant qu’il allait voter pour Emmanuel Hollande.
Marine Le Pen aurait fait un meilleur score si elle ne s’était pas entêtée à vouloir sortir de l’Euro.

Emmanuel Macron est évidemment le grand gagnant de ce scrutin, cependant son convoi traversant Paris en brûlant tous les feux rouges, son discours raté et sa soirée bling-bling à la Rotonde risquent de lui faire perdre des voix. On n’a pas pu s’empêcher de penser à Nicolas Sarkozy au Fouquet’s. Mais la Rotonde n’est pas le Fouquet’s et avec tous ses ralliements, Macron est sûr de gagner avec un score à la 2002.
Le paysage politique est bouleversé, tout se jouera aux législatives, avec l’affrontement entre les candidats Macron (les tout neufs et les recyclés) et ceux des partis politiques traditionnels.

Résultats du 1er tour à Asnières sur Seine

Un tout petit score pour Marine Le Pen à Asnières. La ville héberge une très importante communauté issue de l’immigration, mais il y a peu de tensions et “les gens” ont appris à vivre ensemble.

Liste des candidats Voix % Inscrits % Exprimés
M. Emmanuel MACRON 13 116 27,20 33,77
M. François FILLON 10 343 21,45 26,63
M. Jean-Luc MÉLENCHON 7 669 15,90 19,74
M. Benoît HAMON 3 065 6,36 7,89
Mme Marine LE PEN 2 670 5,54 6,87
M. Nicolas DUPONT-AIGNAN 892 1,85 2,30
M. François ASSELINEAU 405 0,84 1,04
M. Philippe POUTOU 264 0,55 0,68
M. Jean LASSALLE 215 0,45 0,55
Mme Nathalie ARTHAUD 138 0,29 0,36
M. Jacques CHEMINADE 65 0,13 0,17

 

Nombre % Inscrits % Votants
Inscrits 48 227
Abstentions 8 578 17,79
Votants 39 649 82,21
Blancs 567 1,18 1,43
Nuls 240 0,50 0,61
Exprimés 38 842 80,54 97,96

Résultat du 1er tour à La Grande Motte

Les quatre candidats arrivés en tête sont les mêmes qu’au plan national, mais dans le désordre. A noter le faible score de Benoît Hamon, qui arrive en 6ème position, derrière Nicolas Dupont-Aignan.

Liste des candidats Voix % Inscrits % Exprimés
M. François FILLON 2 268 27,86 34,72
Mme Marine LE PEN 1 628 20,00 24,92
M. Emmanuel MACRON 1 322 16,24 20,24
M. Jean-Luc MÉLENCHON 693 8,51 10,61
M. Nicolas DUPONT-AIGNAN 265 3,26 4,06
M. Benoît HAMON 174 2,14 2,66
M. Jean LASSALLE 62 0,76 0,95
M. François ASSELINEAU 62 0,76 0,95
M. Philippe POUTOU 36 0,44 0,55
Mme Nathalie ARTHAUD 13 0,16 0,20
M. Jacques CHEMINADE 9 0,11 0,14

 

Nombre % Inscrits % Votants
Inscrits 8 140
Abstentions 1 500 18,43
Votants 6 640 81,57
Blancs 71 0,87 1,07
Nuls 37 0,45 0,56
Exprimés 6 532 80,25 98,37

Résultat du 1er tour à Saint-Quay-Portrieux

Les quatre candidats arrivés en tête sont les mêmes qu’au plan national, mais dans le désordre. A noter le faible score de Philippe Poutou pourtant parrainé par le maire de la commune.

Liste des candidats Voix % Inscrits % Exprimés
M. François FILLON 713 23,95 30,65
M. Emmanuel MACRON 670 22,51 28,80
M. Jean-Luc MÉLENCHON 341 11,45 14,66
Mme Marine LE PEN 283 9,51 12,17
M. Benoît HAMON 157 5,27 6,75
M. Nicolas DUPONT-AIGNAN 93 3,12 4,00
M. Philippe POUTOU 25 0,84 1,07
M. Jean LASSALLE 20 0,67 0,86
M. François ASSELINEAU 13 0,44 0,56
Mme Nathalie ARTHAUD 9 0,30 0,39
M. Jacques CHEMINADE 2 0,07 0,09

 

Nombre % Inscrits % Votants
Inscrits 2 977
Abstentions 582 19,55
Votants 2 395 80,45
Blancs 57 1,91 2,38
Nuls 12 0,40 0,50
Exprimés 2 326 78,13 97,12

En raison des arrondis à la deuxième décimale, la somme des pourcentages peut ne pas être égale à 100%.