les plongeuses du phare

Chaque fois que je passe par le port, je regarde le niveau de la mer, les bateaux, le ciel. Ce soir, en rentrant de l'animation du moulin, j'ai vu que c'était marée haute et qu'il y avait une belle lumière. L'occasion de prendre quelques photos. La première photo, l'entrée du port, en plan large, la deuxième, zoom sur le phare, c'est à ce moment que j'ai vu un objet volant, un peu à droite du phare, je ne l'ai pas identifié immédiatement, cependant j'ai eu le temps de presser sur le déclencheur au bon moment :

R1060817entrée du port d'échouage R1060816phare tribord R1060822jeune fille

Les trois photos ont été prises exactement du même endroit, quai Richet, près de la cale. Cependant j'avoue que j'ai un peu triché, car j'ai recadré la photo de la jeune fille, voici le cliché original, quatre autres plongeons et la remontée des plongeuses :

S1060822 R1060821 R1060827
R1060828 R1060829 R1060825

Ce concours de plongée n'avait pas été annoncé dans le mensuel municipal "le phare", aussi j'ai eu de la chance de m'arrêter là par hasard, j'aurais évidemment pris de meilleures photos depuis l'entrée babord.

Je galèje, bien sûr. Il est de mon devoir de vous avertir que la plongée depuis la jetée est dangereuse, interdite et non surveillée, et de recommander aux parents de ne pas laisser leurs enfants s'y aventurer. Le plongeoir de la piscine d'eau de mer de la plage du Casino est opérationnel même à marée basse.

les jeudis du moulin

Les ailes du moulin Saint-Michel seront en action cet après-midi, à partir de 15 heures, au programme mouture de farine (si le vent souffle assez fort) et visite guidée organisée par l'amicale du moulin, l'entrée est gratuite, pensez à acheter une carte postale en souvenir.
En photo l'animation du jeudi 24 juillet après-midi, visitez le site : http://amicaledumoulin.com

mutualisation de l’urbanisme : les raisons de l’échec

Lu ce matin dans la Presse d'Armor un article de Nathalie Bot-Jaffray expliquant les raisons de l'échec du projet de mutualisation des services d'urbanisme au sein de la communauté de communes du Sud-Goëlo (cliquer sur l'article pour l'afficher en pdf) :

urbanisme

Nul doute que le nouveau service d'urbanisme mutualisé entre Saint-Quay-Portrieux et Tréveneuc (3800 habitants), boostera la construction et le développement des deux communes.

zoom in zoom out

Les performances des appareils photos compacts ne cessent de progresser, définition du capteur, sensibilité, facteur de zoom, comme le montrent ces deux photos prises depuis le quai Richet, sans appui, à quelques secondes d'intervalle, sans appui, la première en zoom avant et la deuxième en zoom arrière. Le visage de la jeune fille a été volontairement pixelisé. Patientez 10 secondes pour voir la photographie suivante.
Prise de vue : 26 juillet 2015, 16h30

le Père Lachaise nous a quittés

1895364_13323353-sqpebeniste-20121102-b114eC'est ainsi que certains de ses amis appelaient affectueusement Roger Sartori, car il était un expert en matière de restauration de chaises. Avec son épouse Annie il s'était installé à Kertugal lors de sa retraite, en 1983. Ebéniste de métier, il avait continué à réparer, restaurer et tapisser des meubles, par passion, pours ses amis. Normalement Roger aurait dû naître Américain, car son père, italien, avait décidé d'émigrer vers les Etats-Unis, mais au cours de son voyage, en transit à Paris, il se fait voler ses affaires, et notamment l'argent du voyage, de la traversée en bateau. Pour subsister il trouve un travail et finit par rester à Paris où il sera ébéniste. Le métier que reprendra son fils. Roger n'est plus, vous ne le verrez plus venir acheter son journal à la maison de la presse, car il a été terrassé par une maladie et ses obsèques ont eu lieu aujourd'hui à Saint-Quay-Portrieux. Je n'y étais pas, car je n'ai pas été prévenu, et je regrette vivement de n'avoir pas pu lui dire un dernier adieu et témoigner ma sympathie à son épouse Annie. Aussi par ces quelques lignes je lui rends hommage à ma façon. N'hésitez pas à témoigner votre affection à la gentille Annie Sartori.

© j'ai repris une photo parue dans le Télégramme le 4 novembre 2012, dans un article qui retrace sa vie : "Roger Sartori, 60 ans de passion"

des badernes et des toulines de toutes les couleurs

Il n'y avait pas que des vieilles badernes dimanche matin (26 juillet 2015), aux festivités organisées à l'occasion du 150ème anniversaire de la Société Nationale de Sauvetage en Mer. Pour preuve ces badernes toutes neuves, des fabrications de "ti badern" à Paimpol :

R1060505 R1060510
R1060511

Et des toulines aussi, pratiques pour ne pas perdre ses clés. Thierry le maître cordier montre comment constituer une pomme de touline en réalisant un noeud de singe autour d'une bille. Il commence par faire 6 tours concentriques, puis six tours perpendiculairement. C'est à ce moment qu'il glisse une bille de verre à l'intérieur, puis il fait six tours à l'intérieur des premiers tours, et il termine en resserrant tous les tours, c'est ça le plus long.

R1060516 R1060507 R1060508

Il y a au moins deux façons, légèrement différentes de procéder, vous trouverez des tutoriels sur internet, celui-ci a été réalisé par la corderie royale de Rochefort, la pomme de touline ne comporte que 4 tours, alors que celles de Thierry en ont six :

incendie au Portrieux : les pyromanes identifiés

Après les Landes, c'est au tour de Saint-Quay-Portrieux d'être la proie des flammes. Un violent incendie a embrasé le port d'Armor dimanche soir, il était 22h50 :

R1060675

Des flammes immenses provenant de fagots assemblés en faisceau ont embrasé la nuit devant une foule sidérée et immobile. En l'absence des pompiers, le feu a continué jusqu'à l'épuisement du combustible. Fort heureusement aucune victime n'est à déplorer :

R1060696

Les pyromanes n'ont pas tardé à être identifiés, grâce à des photos d'amateurs, il s'agirait du maire de la commune (photos 1 et 2), de l'adjoint aux travaux (photo 2 à droite) et du curé de la paroisse (photo 3) :

R1060637 R1060639 R1060631

Renseignement pris, ils auraient allumé ce feu en toute légalité, pour célébrer la traditionnelle fête de Sainte-Anne très vénérée en Bretagne et en particulier au Portrieux où une émouvante chapelle lui est consacrée. Une chapelle où le père Mabundi a célébré une de ses dernières messes avant de mener la procession amenant la statue de bois de Sainte-Anne, portée par quatre hommes à travers les rues du port, jusqu'à sa jumelle de pierre, dressée près de la plage de la Comtesse.

La conclusion d'une journée marquée par le 150ème anniversaire de la station SNSM de Saint-Quay-Portrieux, une commémoration perturbée dans la matinée par un coup de vent et de la pluie ayant entraîné l'annulation d'une partie du programme, avant que le ciel se calme et permette aux nombreux visiteurs de profiter des différentes manifestations et du remarquable spectacle du groupe "un avis de grand frais".

Je reviendrai sur cette journée en lui consacrant deux ou trois articles, que je publierai dans les prochains jours.

stérilisation des oeufs de goélands

Si les goélands sont de beaux oiseaux de mer, fins planeurs, et d'un élégant plumage, je n'en dirais pas autant de leur ramage. Intelligents, ils se sont adaptés à l'homme et profitent de ses excédents de nourriture, de ses toits et de sa bienveillance. De fait ils prolifèrent, et dans les villes côtières, leur présence présente quelques inconvénients : cris désagréables et dégradation des toitures par les excréments, sans compter les largages intentionnels à basse altitude... En 1998 un couple de goélands avait niché sur mon toit, rue de Bel-Air, et j'avais appelé un peu partout sans succès pour trouver un moyen de m'en débarrasser : le couvreur ne voulait pas monter sur le toit craignant à juste titre d'être attaqué, la commune m'a conseillé de faire appel aux alpinistes de Brest que j'ai contactés, devis 6000 F (plus de 1000€ d'aujourd'hui) pour stériliser deux œufs... j'ai fini par m'adresser aux pompiers et le chef de l'époque m'a suggéré de faire comme les paysans, à savoir de m'acheter une carabine...
Aujourd'hui, les choses ont bien changé, et depuis 2010, à Saint-Quay-Portrieux, des campagnes de stérilisation des œufs de goélands se déroulent, chaque printemps, en deux passages, à l’initiative de la ville et avec l'autorisation de la préfecture des Côtes d'Armor. La ville fait intervenir des alpinistes spécialisés dans ce type d’intervention. Sur déclarations des propriétaires constatant la présence de nids de goélands chez eux, une liste d’intervention est établie au premier trimestre de chaque année. Pour 2015, la Société "Les Alpinistes Brestois" a trouvé lors d’un premier passage 53 nids et a traité 153 œufs et lors d’un deuxième passage 57 nids pour 42 œufs.
Une sorte d'avortement contraint, triste pour papa et maman goéland de ne pas voir naître leurs bébés, mais moins triste que de voir son conjoint abattu ou capturé et subir l'épreuve du veuvage.
remerciements : Cécile Bernard de Meurin, Responsable du Service Urbanisme, et Marcel Quelen, maire-adjoint, Ville de Saint-Quay-Portrieux.

Vous avez dit jardins ?

L'article de Gilles Picolet sur la présentation du projet d'aménagement du Portrieux a été beaucoup lu et commenté (merci à Bernard Bruhat pour son dernier commentaire encourageant), aussi j'apporte un complément, une photo aérienne tirée du site géoportail :

JardinsPortrieux

Je n'ai pas trouvé la date de la photo, je dirais qu'elle a deux ou trois ans, l'aire de jeux pour enfants n'avait pas encore été aménagée et les deux carrés de pelouse n'avaient pas encore été remplacés par de la terre battue. En fait de jardins, à l'heure actuelle, il n'y a que celui du monument aux morts, à droite de la photo.

La zone en terre battue située au sud de l'aire de jeux (le sud est à gauche sur la photo, l'est est en bas) est animée par les terrasses du bistrot de la Marine et par les concerts qui y sont donnés tout l'été, mais son aspect n'est pas digne d'une station touristique classée, comme le montrent ces photos prises hier soir :

R1090235 R1090236 R1090237 R1090238
R1090240 R1090241 R1090242 R1090244

C'est une des raisons qui ont conduit au projet d'aménagement.

Mise à jour du 30 juillet 2015 (plan de l'aménagement projeté) :

AménagementPortrieuxR

Un nouveau quartier plus vivant pour les ports !

La réunion de présentation (10/07/) des projets du Portrieux et du Port d'Armor, vue par un membre du public.

ProjetPortrieuxRPour le Portrieux c'est le renouveau d'un quartier qui est visé.

En faisant la part belle aux promenades piétons et aux espaces de détente, la Commune s'engage résolument dans la renaissance de ce quartier, dorénavant dédié aux commerces et aux loisirs. Un grand espace en plein centre avec un large escalier pour descendre sur la plage, un front de mer élargi pour la promenade sont les atouts majeurs de cet avant-projet sommaire.

Toutefois, pour ma part, j'ai plusieurs craintes concernant les stationnements.

Tout d'abord, le stationnement “en bataille” (perpendiculaire à la route comme au casino), contrairement au stationnement “en épi” (comme à la Comtesse), présente plus d'inconvénients que d'avantages. Ce n'est qu'un doux rêve de bureau d'études, loin du terrain, de croire que les automobilistes vont s'y garer en marche arrière (le casino en est un exemple parfait). Et même si cela était le cas, comment se garer sur le côté gauche de la chaussée en marche arrière ? En se mettant dans le sens inverse de la circulation ? Cela me semble contraire au Code de la Route. Et il n'y a pas de giratoire pour faire demi-tour afin de se présenter dans le bon sens. D'autant que, le trafic entrant, venant d'Étables, n'ayant aucune place sur sa droite, cela promet des jours difficiles.

Ensuite, la diminution des places et leur suppression totale en front de mer. Qu'en sera-t-il les jours de grand marché ? Pensez-vous vraiment que les chalands vont aller se garer au nouveau-port (où il y aurait 60 places de plus) ? Pour ma part, je pense plutôt qu'ils iront à Binic ou à Plouha où il y a toujours des places disponibles à proximité du marché. La solution serait peut-être d'envisager un parking au niveau de l'aire de carénage dont l'espace est mal utilisé...

Pour le Port d'Armor, il s'agit de donner forme au terre-plein non aménagé et de faire un lien avec le Portrieux au niveau du “carré de la Douane”.

Un véritable parking en enrobé serait réalisé et un nouveau traitement des sols et des espaces de circulation piétonne seront créés vers la cale de la Comtesse et depuis le giratoire. Le petit parking actuel conserverait sa fonction mais pourrait être utilisé ponctuellement pour des animations. Une percée dans l'ancienne jetée est envisagée face à ce parking pour permettre un accès plus aisé que les marches actuels.

Deux idées intéressantes, qui peuvent être reliées ensemble, ont été émises par le public.

La première consisterait à reculer la barrière d'accès du nouveau port, et son giratoire, au niveau des sanitaires.

La seconde consisterait à créer une seconde percée dans l'ancienne jetée afin de faire un circuit reliant les deux ports.

Cette percée pourrait être réalisée au niveau des sanitaires une fois la barrière repoussée, offrant aux promeneurs une large promenade sur les deux ouvrages maritimes.

Ces projets, intéressants et ambitieux, méritent peut-être encore un peu de réflexion et quelques aménagements pour donner vie à l'ensemble du Portrieux.

Gilles Picolet