Vive le foot !

football2Le football passionne beaucoup de gens, mais moins qu'on le pense, car les indifférents à ce sport s'expriment peu. Comment oser dire qu'on ne s'intéresse pas au foot, qu'on ne l'aime pas, ou pis qu'on en a horreur, alors que c'est devenu le sport national ? C'est mal vu. C'est indécent, c'est une tare.
Je comprends le plaisir des joueurs de ballon, de leurs proches, de ceux qui les accompagnent et qui assistent aux matches, des supporters qui défendent leur équipe et leur ville, mais le monde du football me désole, par les salaires exorbitants de ses joueurs, par la main-mise de la mafia sur les transferts, ses matchs arrangés, par ses magouilles, par la corruption au niveau des organisations internationales, qui n'épargnent pas notre état français, qui vient de décider d'exonérer de tout impôt les organisateurs de l'Euro 2016.
Saint-Quay-Portrieux, petite ville de 3000 habitants à peine, s’enorgueillit de la présence sur son territoire d'un terrain et d'un club de football dynamique. Un club de football qui dispose d'un terrain de compétition et d'un terrain d'entraînement, en gazon, arrosé à grands frais l'été, payés récemment par les contribuables quinocéens, où plusieurs équipes peuvent s'entraîner en même temps. Le club est très actif, et il vient de réussir, grâce au lobbying efficace de ses dirigeants, fort sympathiques, à convaincre le conseil municipal de Saint-Quay-Portrieux de voter une demande de subvention d'un montant de 859 200 € pour le revêtement en gazon artificiel du terrain d'entraînement du stade Eugène Lallinec.
C'est un beau projet, mais 859 200 €, pour 230 joueurs revendiqués, ce sont beaucoup de joueurs, certes mais parmi ces joueurs combien de Quinocéens ? Devant l'ampleur de la dépense, la communauté de communes ne devrait-elle pas être impliquée ? Sur un territoire, le Sud Goëlo où les terrains synthétiques ne manquent pas : terrain de foot à Binic, piste de roller rose bonbon à Etables-sur-Mer.
A Saint-Quay-Portrieux, le maire a respecté ses engagements de campagne, il avait dit que la ville participerait au projet de terrain de football synthétique à condition qu'il soit subventionné à hauteur de 50%, et il a monté avec son équipe un projet très bien ficelé et qui a de bonnes chances d'aboutir. Mais 50% de quoi ? Le devis s'élève actuellement à 859 200 €. Chacun sait que les devis ont souvent tendance à être dépassés, parfois doublés. Jusqu'où ira-t-on ? Je ne suis pas favorable à une participation aussi importante de la commune, mais je respecte le travail des élus, c'est la raison pour laquelle je n'ai pas voté contre, mais je me suis seulement abstenu lors du vote de cette délibération du conseil municipal, un vote pour, malgré toute l'estime et le respect que j'ai pour notre maire, c'était trop me demander.
En Bretagne, de novembre à mars, il pleut, ailleurs en France, il gèle, en ce moment c'est très difficile de parcourir les chemins, à pied ou à vélo, mais je ne demande pas des pistes de VTT synthétiques... Attendez, j'ai tort, je devrais peut-être...

m4s0n501

The Pirate Bay condamné par le TGI de Paris

ThePirateBayL'acharnement de la SCPP (Société Civile des Producteurs Phonographiques) contre la liberté de l'internet n'a pas de limites et la Justice et l'Etat français sont à ses ordres. Non content, de concert avec la SACEM (Société des Auteurs, Compositeurs et Editeurs de Musique), autre société de droit privé, de taxer tous ceux qui écoutent ou jouent de la musique en public, y compris les cafés, salons de coiffure, chambres d'hôtes, petites formations musicales d'amateurs, entreprises diffusant des messages d'attente téléphonique, d'avoir imposé une taxe sur les cassettes audio, les clés USB, les disques durs, les abonnements internet, les smartphones, elle veut maintenant faire fermer le site “The Pirate Bay” et a obtenu la complicité du TGI de Paris dans cette nouvelle atteinte à la liberté de l'internet. La justice n'a-t-elle rien de mieux à faire que de donner raison à ces lobbies richissimes qui rémunèrent grassement leurs administrateurs et redistribuent toujours aux mêmes le fruit de leur racket ? Sans les ingénieurs qui ont inventé le phonographe et le microphone (Thomas Edison), la lampe triode (Lee de Forest), le haut-parleur (Siemens), la TSF (Marconi), le transistor (Bardeen, Shockley et Brattain), le circuit intégré (Jack Kilby), le microsillon, le CD, le DVD et l'informatique moderne (Gates, Jobs), beaucoup de chanteurs et de groupes ne pourraient même pas se produire en public car la plupart n'ont même pas assez de voix pour chanter en public sans micro. Ce sont ces ingénieurs, techniciens et entreprises qui devraient toucher les droits de diffusion.

scppSur la page d'accueil de son site internet, la SCPP affiche clairement ses objectifs : “Défendre les droits des producteurs membres, notamment par des actions de lobbying auprès des pouvoirs publics français” . Le tribunal de grande instance de Paris “ordonne aux opérateurs Orange, Bouygues Telecom, Free, et SFR, de mettre en œuvre toutes mesures propres à empêcher l'accès, à partir du territoire français" au site thepiratebay.se et à tous ses sites de redirection et sites miroirs répertoriés. Ces fournisseurs d'accès internet vont donc devoir bloquer les 18 URL du site (en .net, .org, etc.), les 3 URL des sites miroirs connus et les 49 proxies permettant d'accéder au site. Et ce "sans délai et au plus tard dans les quinze jours à compter de la signification de la présente décision” .

Espérons qu'ils n'y parviendront pas et que thepiratebay et tous les partisans d'un internet libre gratuit et ouvert à tous trouveront une parade pour continuer à exister. The Pirate Bay est censuré au Royaume-Uni, en Irlande, en Finlande, en Iran, en Corée du Nord, aux Pays-Bas, en Belgique, au Danemark, en Italie et en Argentine.

La SNCF prend soin des voyageurs

Depuis le 24 septembre 2014, la SNCF, en partenariat avec Yamaha, organise un grand jeu concours piano, jusqu'au 24 décembre 2014 dans 100 gares en France. Au cours de mes récentes pérégrinations, j'ai pu voir que ces pianos remportaient un certain succès, pour le plaisir des interprètes et des voyageurs. Ici à la gare de Marseille-Saint-Charles, même chose à l'arrivée à Rennes, et il y en a un aussi à Saint-Brieuc.
2014-12-02 14.28.15R
L'accueil en gare s'est beaucoup amélioré ces derniers temps, beaucoup de gares ont fait peau neuve, comme la gare Saint-Lazare à Paris, la gare Saint-Charles à Marseille, la gare d'Evreux, la gare de Rennes, et bien d'autres.
A Rennes, la salle d'attente est équipée de sièges confortables avec des prises électriques 230 volts destinées à alimenter les laptops et les smartphones :
2014-12-02 21.15.25R
A Saint-Lazare, il y a même une station de recharge écolo où on pédale pour produire l'électricité nécessaire à la recharge :
2014-11-25 12.24.02R
carte-e-billetEnfin, au niveau des réservations de billets, signalons que depuis deux ans, avec la carte voyageur, gratuite, lors de l'achat d'un billet par internet, il n'est plus nécessaire de se le faire expédier chez soi, de le télécharger et de l'imprimer, ou de le retirer en gare à un automate ou au guichet. Le billet est simplement associé à la carte voyageur qu'il suffit de présenter au contrôleur qui scannera le QR code. En plus on peut gagner des réductions sur les prochains voyages. Et pour les seniors (>60ans), je rappelle que la carte senior, ne coûte que 50€ au lieu de 60€ si elle est renouvelée moins de 3 mois après la date d'expiration de la précédente.

Liberté, peau de chagrin.

minurne

Le blog politique Minurne est fermé depuis ce matin, 3 décembre. Sans aucune explication. Le site affiche seulement "blog fermé".  Certaines sources évoquent une décision de justice dans le cadre d'une enquête en cours. Le blog Miurne affichait des positions très marquées sur la laïcité et à l'encontre de certaines pratiques religieuses.

Au nom de la liberté, on serait en droit de s'insurger contre la fermeture par la justice d'un site de libre expression. Mais qu'est-ce que la liberté en société ? Au-delà du premier principe de la devise de la république : Liberté, Egalité, Fraternité, la déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1789 la définit ainsi :

“La liberté consiste à pouvoir faire tout ce qui ne nuit pas à autrui  : ainsi, l'exercice des droits naturels de chaque homme n'a de bornes que celles qui assurent aux autres membres de la société la jouissance de ces mêmes droits. Ces bornes sont fixées par la loi.”

Ce que le dicton populaire a traduit par “la liberté des uns commence où s'arrête celle des autres.”

La liberté est donc contenue dans un cadre strict dont les bornes sont fixées par la loi. La loi est écrite par les représentants du peuple, députés et sénateurs, et appliquée par des juges. Au fil du temps, de nouvelles lois sont écrites, votées et mises en application, de nouvelles lois protégeant les individus, ou les groupes d'individus, de nouvelles bornes enserrant la liberté dans un cadre de plus en plus étroit. La liberté d'expression est de plus en plus contrainte, et depuis la loi Gayssot, certaines pensées ne sont plus des opinions, mais des délits.

La France peut-elle encore se revendiquer comme le pays des Libertés ?

L’heure de tous

armanLes horloges d'Arman, devant la gare Saint-Lazare, cour du Havre, c'est-à-dire côté grandes lignes, avaient failli disparaitre lors du chantier de rénovation de la gare : couvertes de poussières, de ciment, et de fientes de pigeons, elles étaient dans un piteux état. La gare rénovée, les pendules ont été nettoyées et remises en valeurs, pour le plus grand plaisir des rares voyageurs qui ne se contentent pas de regarder où ils mettent leurs pieds.
Wikipedia : Arman, né Armand Fernandez le 17 novembre 1928 à Nice et mort à New York le 22 octobre 2005, est un artiste franco-américain, peintre, sculpteur et plasticien, renommé pour ses « accumulations ». Il fut l’un des premiers à employer directement, comme matière picturale, les objets manufacturés, extensions de la main qu'il voyait comme celles de l'homme, à croissance et multiplication continues.

Automne aux Chanteraines

A deux pas de Paris, à l'extrémité nord du département des Hauts de Seine, à Villeneuve la Garenne exactement, le parc des Chanteraines abrite une réserve d'oiseaux grâce à son lac artificiel, havre de nature entre autoroute, port autonome, zone industrielle... Un vrai bonheur pour les promeneurs :
2014-11-22 16.14.19R
Au milieu de la petite île recouverte de branchages, un héron cendré se repose, la tête cachée sous ses épaules (il est minuscule sur la photo, mais je l'ai bien observé).

exprimer les couleurs du gris

Le gris recèle toutes les couleurs, mais toujours avec une dominante. Pour l'exprimer, il suffit d'augmenter la saturation des couleurs. Les images qui défilent ci-dessus, ont été créées à partir d'une image à dominante grise, en augmentant la saturation par pas de 10%, de +0 à +100%, puis en la ramenant de +100% à +0.

des nouvelles de Galfione

Jean Galfione, qui après avoir heurté une bouée au nord de Bréhat vient réparer à Saint-Quay-Portrieux, et repart après avoir perdu au moins 24h, a rattrapé une partie de son retard : à 11h ce matin, il est 19ème de sa catégorie, classe 40, à 1750 milles de l'arrivée. Vous pouvez suivre la course en cliquant sur l'image.
galfione
PS : Arrivé 18 ème de sa catégorie, le 22/11 à 13:19 FR en 19 jours 23 h 19 mn 32 s